5 huiles essentielles pour apaiser les maux du cycle menstruel

Cet article a été rédigé en collaboration avec Sealune

Tu es sûrement là car ton cycle menstruel t’en fait voir de toutes les couleurs. Ce n’est pas nous qui allons dire le contraire! Entre les douleurs menstruelles, les seins sensibles, les changements d’humeur et la baisse d’énergie (entre autres), notre corps et nos émotions passent par de nombreuses phases. Heureusement, certaines solutions douces peuvent vous apaiser. Dans cet article, nous aborderons les bienfaits des huiles essentielles et comment elles peuvent vous soutenir tout au long de votre cycle menstruel. 

Femme sur canapé boit tisane

Apaiser les différents troubles menstruels grâce aux huiles essentielles

  • Les troubles menstruels les plus courants

Le cycle menstruel est vécu différemment par chaque personne et peut varier à chaque mois. Chaque cycle menstruel est unique. Avec le temps – et à l’aide d’outils tels qu’un journal menstruel – on arrive à mieux écouter et comprendre notre corps. On tient à rappeler qu’il n’est pas normal de souffrir durant nos règles. Les douleurs menstruelles ont été normalisées, voire banalisées, y compris par le corps médical. Il est possible qu’on ressente des tiraillements, une gêne ou un certain inconfort, mais s’il y a une douleur intense, c’est signe qu’il y a un possible débalancement quelque part.  

Il peut s’agir de dysménorrhée primaire, plus communément dite “règles douloureuses”. La dysménorrhée s’accompagne de douleurs ou de crampes dans le bas du ventre, qui peuvent se propager au niveau du bas du dos, des reins et des cuisses. Si les douleurs sont très intenses, il peut s’agir de dysménorrhée secondaire, souvent due à de l’endométriose ou des fibromes utérins. 

Certaines personnes peuvent souffrir de ménorragie. Dans ce cas là, le flux menstruel est plus abondant et peut durer plus longtemps, c’est-à-dire plus de 7 jours. 

À l’inverse, il peut arriver qu’aucune règle ne pointe le bout de son nez. Dans cette situation, on parle d’aménorrhée. L’aménorrhée dite primaire est lorsqu’une personne de plus de 16 ans n’est pas menstruée et celle dite secondaire est lorsqu’une personne menstruée constate un temps d’arrêt de ses règles de près de 3 mois. 

Toutefois, les troubles menstruels ne sont pas uniquement présents en période de règles. Ils peuvent aussi se présenter avant. Et oui, il est temps de parler du SPM ou syndrome prémenstruel ! Le SPM est cette période durant laquelle on peut verser une larme devant une vidéo mignonne de chats, où on peut s’énerver pour des futilités, où on peut avoir mal aux seins, au ventre et à la tête, où il est possible qu’on ait des problèmes digestifs et des boutons qui apparaissent… Vous voyez de quelle période je parle ? Je peux entendre les OUI d’ici !

Pas de panique, tous ces troubles sont communs et les huiles essentielles peuvent vous venir en aide pour les apaiser naturellement. Toutefois, on le répète : qui dit commun ne veut pas toujours dire normal. Si vous constatez qu’un de ces troubles est récurrent ou vous empêche de vivre votre quotidien, n’hésitez pas à consulter votre gynécologue. 

  • Les plantes comme médecine  

Pour accompagner notre corps dans les différentes saisons de notre cycle menstruel, la phytothérapie peut être d’une grande aide. 

La phytothérapie est le fait de se soigner par les plantes. Sous forme de tisanes, de petites gélules ou d’huiles essentielles, les plantes peuvent nous faire profiter de leurs vertus thérapeutiques de plusieurs manières. 

Aujourd’hui, nous avons décidé de nous concentrer sur les huiles essentielles, en vous aidant à trouver celles qui pourront apaiser chacun des maux du cycle menstruel. 

5 huiles essentielles alliées du cycle menstruel 

  • L’huile essentielle de sauge sclarée : Pour prévenir le SPM

L’huile essentielle de sauge sclarée contribue à la régulation du cycle menstruel et équilibre le niveau d’hormones. Ces vertus sont dues à ses propriétés antispasmodique, tonifiante et oestrogène-like, c’est-à-dire qu’elle agit sur le corps de la même manière que les oestrogènes. 

La sauge sclarée est donc l’huile essentielle efficace pour dompter le SPM. Vous pouvez l’utiliser en diluant quelques gouttes dans de l’huile végétale afin de vous masser. Vous pouvez également la diluer dans du miel afin de l’ingérer. 

Huiles essentielles flacon

  • L’huile essentielle de menthe poivrée : Pour se rebooster

Il arrive des moments de grande fatigue lors du cycle menstruel. Cette fatigue peut être d’autant plus ressentie chez les personnes souffrant de troubles menstruels tels que la ménorragie qui fait perdre une plus grande quantité de sang. De ce fait, il vous faut de quoi vous réénergiser et il n’existe rien de mieux qu’une dose d’huile essentielle de menthe poivrée! 

L’huile de menthe poivrée dispose d’une grande vertue tonifiante et rafraîchissante. Elle permet ainsi de lutter contre la fatigue. Mais ce n’est pas tout! Elle possède aussi des propriétés antalgique, anti-inflammatoire et antispasmodique qui font d’elle une alliée de taille pour lutter contre les douleurs menstruelles ou les maux de tête. 

Vous pouvez utiliser cette huile en massage, en la diluant dans une huile végétale. Vous pouvez aussi, toujours en la diluant, l’utiliser oralement. En cas de fort maux de tête ou de crampes menstruelles, vous pouvez l’appliquer directement sur la zone concernée. 

  • L’huile essentielle de laurier noble : Pour apaiser les seins douloureux

Les seins peuvent être très sensibles, voire douloureux, au cours du cycle menstruel. Dans ces périodes, l’huile essentielle de laurier noble est votre meilleure amie! En effet, cette huile essentielle dispose de nombreuses vertus, notamment anti-inflammatoire et antalgique (en d’autres mots, elle diminue la sensation de douleur!).  

C’est grâce à ces propriétés qu’elle permet de décongestionner votre poitrine et de soulager les douleurs. En l’appliquant régulièrement, vous pourriez vous débarrasser des tensions mammaires et ressentir une certaine légèreté au niveau de la poitrine.  

Pour l’appliquer, il vous suffit de masser votre poitrine avec l’huile essentielle de laurier noble pure ou diluée dans de l’huile végétale.

  • L’huile essentielle d’estragon : Pour soulager les règles douloureuses

L’huile d’estragon, grâce à ses propriétés antispasmodiques, aide à soulager les crampes causées par la contraction de l’utérus lors de l’expulsion de l’endomètre (en d’autres mots, les menstruations). Cette huile essentielle est aussi connue pour faciliter la digestion, soulageant ainsi les maux de ventre et les spasmes digestifs. 

Vous pouvez l’utiliser pure ou diluée dans de l’huile végétale, en massant la zone à soulager. 

  • L’huile essentielle de basilic : Pour équilibrer l’humeur

On peut avoir l’impression de ne pas être maître de ses émotions avant ou pendant l’arrivée des règles (merci au festival d’hormones!). L’huile essentielle de basilic est alors celle qu’il vous faut durant ces moments où vous avez besoin de rééquilibrer vos émotions. Elle est indiquée en cas de stress ou d’anxiété, sans parler de ses propriétés pour le corps, notamment anti-inflammatoire, antivirale et antibiotique. 

Vous pouvez utiliser l’huile essentielle de basilic en la diffusant, soit à l’aide d’un brumisateur, d’un diffuseur ou simplement en déposant des gouttes sur un tissu à inhaler. 

Utilisation des huiles essentielles : quelques précautions à prendre

  • Diluer les huiles essentielles

Les huiles essentielles ne sont que très rarement utilisées pures. Il vous faut donc diluer l’huile essentielle dans une huile végétale avant de l’appliquer ou dans du miel avant de l’ingérer. 

Attention : ce ne sont pas toutes les huiles essentielles qui sont disposées à être ingérées. Certaines huiles sont conçues uniquement pour un usage externe. 

  • Utiliser quelques gouttes

Gardez bien en tête que vous n’avez besoin que de quelques gouttes pour chaque utilisation. En effet, les huiles essentielles sont des produits concentrés, il faut donc être vigilant·e quant à la quantité utilisée

  • Éviter dans certaines situations

Il est aussi à noter que certaines huiles sont déconseillées dans des situations particulières. Par exemple, pour les personnes qui allaitent, les enfants âgés de moins de 3 ans ou dans le cas de certaines maladies. 

  • Réaliser un test cutanée préalable

Nous vous invitons donc à vous renseigner au préalable et à utiliser les huiles essentielles avec précaution. Vous pouvez aussi effectuer un test cutané avant de l’utiliser de manière régulière, pour vous assurer que vous y réagissez bien. 

Si les huiles essentielles ne vous conviennent pas, sachez que vous pouvez bénéficier des vertus des plantes sous différentes formes. Vous pouvez soulager vos maux en utilisant des plantes sous forme d’infusion et ainsi, vous procurer des tisanes ayant des bienfaits sur votre cycle menstruel. 

Merci à la Nature, et à vous de prendre soin de votre forêt intérieure!